image/svg+xml The SwitchMed programme is funded by the European Union image/svg+xml image/svg+xml

Étape 1.8 Plan d’action

Quelles sont les mesures à mettre en œuvre et à suivre pour améliorer la performance d’une entreprise ?

Raison d’être

Dans la dernière étape de la phase de planification, l’équipe TEST présente le catalogue des économies au sommet et ensuite, l’entreprise décide quelles actions proposées doivent être mises en œuvre en fonction des priorités et des ressources internes. Dans certains cas, la direction demande à ce que certaines mesures fassent l’objet d’une étude plus approfondie concernant leurs aspects technico-financiers avant qu’elle ne prenne une décision finale. L’équipe TEST est encouragée à enregistrer toutes les mesures faisables dans le catalogue des économies, y compris celles qui ont été rejetées par la haute direction, car elles pourraient être pertinentes pour la mise en œuvre au cours d’une étape ultérieure.

À la fin de la révision interne et du processus de consultation, l’équipe TEST officialisera le plan d’action TEST. Il permettra d’attribuer les responsabilités et de définir les délais et les budgets pour les mesures approuvées. Les possibilités d’accès à un financement externe ou à des programmes incitatifs pour des mesures nécessitant un investissement élevé peuvent être étudiés à ce stade. 

Dans le cadre du plan d’action TEST, l’équipe TEST devrait établir un plan de contrôle opérationnel pour mesurer les économies réelles issues de la mise en œuvre. Par exemple, pour chaque mesure du RECP dans le plan d’action, l’équipe TEST devrait définir des indicateurs et créer un système de suivi rentable pour à la fois la consommation et les facteurs déterminants. Il s’agit l’élément final du système d’information global pour l’efficacité des ressources, qui ont été développés étape par étape tout au long de la méthodologie TEST. 

Système d’information du RECP

Plusieurs entreprises disposent seulement du système comptable financier minimum obligatoire. Pour un meilleur suivi des données, un système de gestion des stocks et éventuellement un système de planification de la production et de la comptabilité analytique peuvent être nécessaires. Les entreprises créent leurs systèmes d’information pour suivre l’efficacité des ressources et la performance environnementale de plusieurs manières différentes. Au début, certaines disposent seulement d’informations sur les consommateurs clés au niveau des processus. Certaines entreprises ont des compteurs divisionnaires d’énergie pour suivre la consommation des clients clés, qui enregistrent régulièrement des données de consommation. Peu d’entreprises analysent les données sur la consommation d’énergie et de matières premières et les mettent en corrélation avec les facteurs pertinents stimulant la consommation pour calculer les indicateurs relatifs afin de mesurer l’efficacité des ressources.

Cependant, un système d’information approprié pour le RECP est essentiel et peut apporter les avantages suivants :

  • Il peut contrôler la performance de l’entreprise au niveau des flux prioritaires sélectionnées à l’aide des ICP (pour évaluer la performance par rapport aux objectifs de l’entreprise, pour une analyse comparative interne et/ou externe et pour des rapports internes/externes).
  • Il peut suivre la performance au niveau des domaines ciblés et des sources de pertes par le biais des ICP, pour :
  • mesurer, enregistrer et communiquer la performance par rapport au niveau de référence pour les mesures d’efficacité des ressources mises en œuvre incluses dans le plan d’action TEST, en les évaluant par rapport à des objectifs spécifiques pour permettre une action corrective ;
  • comprendre les causes de l’inefficacité et mettre en œuvre des mesures correctives et générer de nouvelles options ;
  • fixer des objectifs d’amélioration des performances ;
  • Il peut mesurer les améliorations de performance résultant de la mise en œuvre des actions du RECP (Ex : plan d’action TEST) ;
  • Il peut responsabiliser les personnes qui influencent l’utilisation des ressources à l’efficacité des ressources à tous les niveaux.

TABLEAU DES ACTIONS

ENTRÉES
  • Catalogue des économies (mesures faisables)
  • KICP et IPO déjà définis dans les étapes précédentes
  • Éléments des informations existantes sur l’efficacité des ressources
  • Informations sur les programmes incitatifs pour l’efficacité des ressources et les investissements environnementaux
ACTIVITÉS PRINCIPALES
  • Rédiger un plan d’action reflétant les décisions de la haute direction. Ce plan inclut le délai, le budget, les responsabilités pour mettre en œuvre un ensemble de mesures du RECP
  • Sélectionner les indicateurs pour chaque mesure dans le plan d’action TEST et créer une manière rentable de suivre à la fois la consommation et les facteurs déterminants des ICP/IPO
  • Finaliser le plan de suivi global pour l’efficacité des ressources (responsabilité, fréquence, procédure, budget) dans le cadre du contrôle des opérations
  • Identifier les modalités pour accéder à un financement pour des solutions nécessitant un financement élevé
SORTIES
  • Engagement du management à mettre en œuvre les mesures sélectionnées et le système d’information sur l’efficacité des ressources
  • Plan d’action TEST et plan de suivi

CONSEILS

  • La révision de critères opérationnels internes spécifiques existants ou la préparation de nouveaux critères et de consignes de travail relatives aux mesures de bon entretien des locaux ou au suivi des données sur les flux de matières et d’énergie et la performance environnementale doit être incluse dans le plan d’action.
  • La formation du personnel de l’entreprise fait partie intégrante du plan d’action pour s’assurer que les personnes impliquées dans la mise en œuvre du plan d’action soient en capacité et motivées non seulement pour mettre en œuvre des mesures particulières et le suivi mais également pour pérenniser leurs effets.
  • Un système d’information efficace sur les flux doit être finalisé au cours de la dernière étape de la planification car, le cas échéant, le suivi et l’évaluation pourraient être oubliées ultérieurement lorsque des mesures auront été mises en œuvre et qu’aucune base de référence ne sera disponible.
  • ISi cela est pertinent, un budget doit être alloué à un suivi et des mesures supplémentaires (Ex : installation de compteurs divisionnaires, logiciel, services externes pour échantillonner les charges de pollution des eaux usées, les ressources humaines, etc.).
  • Les IPO doivent être définis de telle manière qu’ils permettent des mesures faisables à la fois de la consommation absolue et des facteurs déterminants associés pour une corrélation probante, conduisant au suivi de la performance réelle de l’efficacité des ressources.
  • Une solution pour le suivi en temps réel doit être envisagée uniquement si elle est nécessaire pour gérer les flux importants (et si elle est payante). Suivre les IPO sélectionnés une fois par semaine peut être suffisant pour permettre la mise en œuvre de toutes les actions correctives nécessaires ou l’identification de possibles options d’amélioration.

INTEGRATION DU SYSTEME DE MANAGEMENT

DES LIENS VERS LES ARTICLES PERTINENTS